Télécharger le lexique

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

eaux ménagères
eaux provenant des salles de bains, cuisine, buanderie, lavabos


Eaux parasites
Eaux dont la qualité ne correspond pas à la vocation des ouvrages qu'elles traversent. Il s'agit le plus souvent d'eaux claires de drainage de la nappe souterraine, surchargeant un réseau d'assainissement et son ouvrage d'épuration.


Eaux Parasites d'Infiltration (EPI)
Terme correspondant à des entrées d'eaux souterraines (intersticielles) par le biais de défauts structurels (béton poreux, joints fuyards, intrusion de racines, cassure...). Ces infiltrations peuvent être permanentes (collecteur sous le niveau de la nappe) ou temporaires et liées à la pluviométrie (drainage rapide des terrains = restitution en moins de 48h ; ressuyage des terrains = restitution de l'ordre de plusieurs jours).


Eaux Parasites Permanentes (EPP)
Terme correspondant à des eaux de surface indûment captées par le réseau : fontaines, sources captées, communication avec les eaux superficielles, lavoirs, W-C publics ainsi que les vidanges ou trop-pleins des réseaux d'eau potable trouvant dans le réseau d'assainissement un exutoire "facile".


Eaux pluviales - Ruissellement (ER)

Les eaux pluviales sont les eaux qui, par temps pluvieux, rejoignent le milieu récepteur sans transiter par une station d’épuration.

Le terme d’eaux pluviales regroupe les eaux météoriques, les eaux de ruissellement sur les surfaces urbaines (toitures et voirie) qui peuvent être rejetées soit par surverses de réseaux d’assainissement unitaire, soit évacuées par le réseau pluvial séparatif.

L’usage de la formule « eaux de ruissellement » est préférable pour éviter toute ambiguîté. Le terme d'eaux météoriques étant réservé aux eaux précipitées.



eaux vannes
eaux provenant des WC


Equivalent Habitant
Il représente les quantités journalière de pollution émises par un habitant, dans le cadre de ses activités domestiques.
On retient classiquement :
150 litres / jour d'eaux usées
90 g/j de MeST (Matières en Suspension)
60 g/j de DBO5 (Demande Biochimique en Oxygène)
120 g/j de DCO (Demande Chimique en Oxygène)
15 g/j en NTK (Azote Global Kjeldhal)
10 g/j en NH4 (Ammonium)
3 à 4 g/j en Pt (Phosphore Total)